Fabrice is creating Prosperité
1

patron

$2
per month
Okay voici la vision derrière ce projet et les engagements que je prends. (Prochainement une vidéo pour plus de faciliter de lecture).

La prospérité.


"Cet état heureux pour soi et pour le “tout entier, le commun”. Un état de confiance, de certitude en une “stratosphère paradisiaque” que l’on peut atteindre." - André Maurois

Qui suis-je ?


Je suis Fabrice Liut, Designer systémique. J'analyse, design et soigne des systèmes complexes et méta. On peut voir cela comme un naturopathe analysant et créant une carte de son patient, ou aussi comme un généraliste travaillant avec tout un éco-système d'experts
Mon site

Ce "design systémique" de nos systèmes me porte à analyser les différentes facettes de notre société notamment en rencontrant de nombreux acteurs du changement (économistes, anthropologues, neuro-scientifiques, artistes, designers, développeurs...).

Constat actuel.


Nos communautés

  • Beaucoup de dynamiques, de communautés qui ne se connaissent pas, n'interagissent pas, même en local
  • Les communautés sont refermées sur elles-même, favorisant un "entre-soi" et un language isolant.
  • Des doublons d'actions bénévoles, ce qui favorise l'épuisement des dynamiques.
  • Beaucoup de "bulles" projets émergent mais n'arrivent pas à prendre de l'ampleur. Les idées sont là, mais la conversion en concret est très difficile et très lente.
Notre quête personnelle
  • Besoin de passer par "Google" pour trouver un partenaire, un soutien même en local...
  • Les burnout augmentent, la perte de sens et un fait pour un très grand nombre. La "quête de sens" est devenu principale pour toutes les générations.
  • Le besoin de retour au local se retrouve dans les mouvements liés à l'alimentation, mais exprime un besoin humain de déconnection numérique et de reconnection au "réel".
  • Plus personne n'a de "temps". Tout va "trop vite", difficile de suivre le rythme global.
Nos structures d'activités
  • Nos systèmes entreprises et institutionnels actuels sont solides, bloqués, il faut proposer une dynamique agile et des protocoles pour restructurer.
  • L'écologie, le développement durable et l'équilibre avec notre planète ne sont encore que des faire valoir de bonne conscience. Il y a une vrai urgence à mettre la nature et le commun au centre des priorités.
  • Je pourrais développer beaucoup d'autres points, mais ce sera dans des articles prochainement...:)

C'est en partant de ce constat que je trouve ma place : mettre mon énergie à faciliter les méta-collaborations, à connecter les éco-systèmes, à faciliter la circulation des connaissances et des expériences. En métaphore ? Je suis un jardiniers d'un beau jardin de permaculture humaine ! Et je ne suis pas unique, notre monde ne demande qu'à voir émerger ces postures.

Les actions en cours.


  • Connecter les Designers. Le monde a besoin de designer pour gérer le caractère organique et multi-factoriel de nos systèmes. Il a également besoin de ces profiles pour créer du language commun, favoriser le travail collaboratif et l'intelligence collective. (Depuis 3 ans, les Designers lyonnais à Lyon, représente une communauté de +2200 membres)
  • Connecter les facilitateurs. Se sont les médiateurs, les coachs personnels et agiles, les design thinkers... Encore plus que les autres, ceux qui font collaborer et travailler les gens ensemble doivent travailler ensemble. (Depuis 1an et demi, +90 facilitateurs francophones connectés autour de design thinking et de l'agilité)
  • Dynamiser les Tiers-lieux. Animer les communautés autour des tiers-lieux, créer des ponts entre ces environnements favorisant l'innovation et les communs. Les communs, ce sont tout ce qui est à disposition de tout le monde, pour tout le monde. (Depuis 2 ans je travaille avec SOFFFA pour créer des évènements, rencontres, permanences et concepts pour faire se mêler les éco-systèmes et nourrir la diversité)
  • Faciliter la conduite de changement des grands groupes. Le Design systémique permet d'accompagner l'évolution des grands groupes comme ADEO (Leroy Merlin). Ces groupes sont des représentations de systèmes complexes proche de systèmes humains locaux, un bon terrain d'expérimentation.
  • Faciliter l'intelligence collective. En apportant des méthodologies agiles, favorisant la diversité des individus, cassant les silos, il est possible via le travail collaboratif de changer de paradigme en entreprise comme dans d'autres milieux.
  • Faire évoluer les processus de création. Avec la technologie en support et non comme finalité, favoriser la création, libérer les individus des contraintes complexes. (Veille, expertise logicielautomatisation et formation)
  • Inspirer la curiosité. De la curiosité né la créativité, l'innovation, le mouvement de vie et l'éveil des conscience. (Depuis 3 ans, le projet NextDoor propose des articles, des conférences, des rencontres et autres expérimentations en local)

Connecter les éco-systèmes, leur fournir les protocoles nécessaires pour collaborer, grandir ensemble et surtout favoriser la prospérité plutôt que la croissance personnelle.



Pourquoi tout ça ? :)


J'ai commencé ma vie active en tant que Designer graphique et gérant d'une SARL de 3 associés.

Après 4 ans d'une belle aventure, je me lance en indépendant, expert en facilitation de groupe, en suivant une méthode en développement et étude chez Google, le Design Sprint, savant mélange de design thinking et d'agilité pour les connaisseurs.

Je me rend alors compte que les problématiques apportées lors de ces sessions de travail collaboratif n'étaient jamais des causes mais toujours des effets à d'autres causes. J’ai donc décidé de porter mon attention sur l'analyse des systèmes complexes et aujourd’hui je fais partie de la famille des "Designers systémiques".

Trop souvent j'ai vu des initiatives se monter en doublons, essayer de résoudre les même causes sans le savoir, en traitant des effets de manière isolée. Notre système de croissance et de concurrence nous mène à notre perte, il est temps de basculer dans un système de collaboration, de complémentarité et de prospérité. 

Concrètement, quel est le plan ?


Nous vivons une transition humaine, sociétale, économique, écologique et idéologique très importante. Personne ne sait encore vraiment ou l'on va ni comment y aller en douceur. Avant d'essayer de deviner et construire un plan global, il est nécessaire de tester et apprendre, petit à petit : 

1) Rencontrer tous les "connecteurs" d'éco-systèmes. Quelle échelle ? Lyon, puis la France, il est nécessaire de partir d'un secteur local pour une propagation organique.
Tous les jours, je vais à la rencontre de ces acteurs moteurs, leaders. Les rencontrer, les inviter à rencontrer les autres locomotives de notre société qui comme eux, on besoin de collaborer mais n'ont pas forcément le temps ni le recule nécessaire pour faire ce travail de "connection".

2) Connecter ces connecteurs entre-eux et surtout les accompagner pour trouver les langages communs. Si ces acteurs communiquent, alors nous pouvons créer des synergies.
Ensuite, nous pourront créer des projets communs. Mon action est de créer des ponts entre les éco-systèmes sur un secteur local mais aussi d'étendre les connexions des éco-systèmes plus largement pour augmenter le champ de connaissances et de conscience de tous.

3) Rencontrer, connecter et faire émerger les facilitateurs de cette transition. Notre jardin humain est très grand et complexe, il nous faut beaucoup de jardiniers.
Les personnes qui “font” sont nombreuses mais nous avons besoin de plus de personnes qui facilitent les interactions entre ces éco-systèmes !



Actuellement, je n'ai aucun moyen de rémunérer le temps que j’investis dans la participation à la création de notre société de demain. Pourtant j'y met toute "l'énergie libre" que je peux avoir.

Je gagne ce dont j'ai besoin grâce à mes initiatives de facilitateur, designer et formateur.

Je ne souhaite pas "vendre" du conseil, des conférences ou des livres. Je souhaite utiliser mon temps et surtout mon énergie dans des actes concrets et utiles pour tous, petit pas par petit pas.

Comment votre participation sera utilisée ?


Mon objectif de départ est de 1500€/mois. Cette somme représente une portefeuille "prospère" minimum pour une personne célibataire vivant à Lyon.

je pourrais commencer sur la base d'un "revenu minimum viable" mais pour suivre la vision du projet il semble plus adapté de commencer directement sur un "revenu prospère minimum".

Pourquoi financer moi, un humain, plutôt qu'un projet ?
 Parce que derrière un projet, il y a toujours un ou des humains. Parce que en définitif il n'y a que des humains pour animer des concepts, on ne finance donc jamais un projet mais plutôt ses acteurs. Aujourd'hui je me présente seul, demain nous seront une équipe :)

Quelles en sont les éléments ? :


  • Loyer. Un appartement pour vivre dans un comfort nécessaire à la pleine implication pour la recherche de prospérité des communs.
  • Alimentation. Manger le plus souvent local et bio. Centrer l'attention sur une nourriture de qualité ainsi qu'une préparation consciente. C'est seulement dans ces conditions que l'énergie nécessaire est générée pour avancer dans des projets.
  • Sport et développement personnel. Un esprit sain dans un corps sain, c'est un esprit dynamique et en mouvement dans un corps en mouvement. Pratiquer l'escalade, le yoga, le mouvement naturel et tout ce qui est à découvrir de nouveau.
  • Repas et verres. Les rencontres se font souvent à l'extérieur du nid privé. Il faut prévoir un budget pour ces interactions nécessaires à la construction d’un réseau commun.
  • Soin et santé. Le minimum pour être propre et habillé en accord avec la culture de notre société actuelle :)
  • Fun. Comme chaque humain, après l'effort, la détente.
  • Voyage. Il est important d'explorer les différences, les cultures, sortir de son cadre habituel pour se remplir d'inspiration.
  • Participer aux projets des autres. Certaines dynamiques sont gratuites, Certaines apps aussi, mais on en connait les limites. Beaucoup méritent d'être rémunérés, comme par exemple d'autres facilitateurs, créateurs de projets, acteurs des communs de cette plateforme, etc...


Tout ceci représente le socle de base nécessaire. Voilà maintenant les perspectives d'évolution :

100% de me temps actif pour aller plus loin, pour les communs :


  • Rencontrer, former et mettre en mouvement d'autres facilitateurs - jardiniers.
  • Fournir ou créer les outils nécessaires aux éco-systèmes pour avancer grâce aux communs.
  • Créer des contenus informatifs, une documentation sur les actions, les recherches de chacune des communautés.
  • Mettre en place un système technologique (web sémantique, blockchain, etc...) facilitant l'échange des ressources ouvertes, la lectures et analyse des données des communs, la création des synergies...
  • Connecter avec les acteurs des systèmes actuels, entreprises, associations et institutions pour alimenter les différents systèmes.
  • Créer un modèle sociétal reposant sur la transparence, la prospérité et l'écoute. Distiller cet état d’esprit dans l'éducation et les médias pour permettre à chacun de s'inspirer de cette dynamique des communs.



Que l'objectif financier soit atteint ou pas, je me lève dors et déjà tous les matins dans cette dynamique de favoriser la prospérité et les communs.
Je gagne actuellement ce dont j'ai besoin, mais je souhaiterais sortir totalement des actions "pour gagner de l'argent, pour ma croissance personnelle", de manière à vivre pleinement dans les actions pour les communs et la prospérité autour de moi.

Financer directement les acteurs au lieu de programmes, outils, méthodes théoriques


Si ce modèle de financement pour une dynamique personnelle fonctionne, alors il pourra fonctionner pour de nombreuses personnes, toutes les personnes nécessaires pour faciliter la construction de notre nouvelle société. Ce financement est également une preuve que nous pouvons les uns les autres nous faire confiance et financer les dynamiques de chacun.

1500/3 = 500. C'est donc 500 personnes pour financer ma dynamique à hauteur de 3€/mois, ce qui à échelle locale est peu de personnes. Imaginez si nous financions tous à hauteur de 3€ une personne en laquelle on croit pour améliorer notre système localement...
Cela permettrait à beaucoup d'acteurs de rentrer dans la dynamique qui est la leur, au lieu de devoir consigner avec un "travail", qui leur prend plus d'énergie qu'il ne leur en donne, limitant ainsi les bienfaits qu'ils peuvent apporter dans leurs éco-systèmes.

Ex :
- Une spécialiste de l'alimentation santé, permaculture et agriculture locale.
- Un spécialiste du mouvement et de la santé physique, des médecines traditionnelles.
- Une spécialiste urbaine et développement durable.
- Un spécialiste en économie sociale et solidaire, circulaire.
- Une développeuse de plateformes open-source et commons datas.
- Un éducateur alternatif de la petite enfance, expert en développement avant 7 ans.

500 + 500 + 500 + 500 + 500 + = 2500 personnes, pour financer 5 humains dynamiques sur un secteur local ! Cela leur coûte 3€/mois, pour infuser un dynamique dans leur ville en continue, pour connecter avec leurs pairs, pour favoriser des ponts dans la santé, l'éducation, l'économie, etc...

3€/mois, investis judicieusement dans chaque acteur de notre transition vers la prospérité. Une confiance donnée en un humain, actif pour les communs. Si demain il se repose, soyez en plus assurés qu'il trouvera quelqu'un pour passer le relai !

Voilà simplement quelques exemples dans un champ de possibilités infinies, une nouvelle manière de développer les activités humaines plutôt que d'attendre un descente de valeur entreprise > acteur, limitée par des politiques et des chaînes de décisions qui ne comprennent pas les nécessité de maintenant, pour demain.

Vous ne donnez pas à MOI qui va rendre un service pour VOUS. Vous donnez pour que j'agisse sans frictions pour le commun. Le commun c'est VOUS, MOI, tout le monde :)
Je suis, sur ce plan d'action, votre intermédiaire d'action pour tous. Demain, je pourrais tout comme vous, financer vos actions suivant votre plan d'action pour les communs. C'est un état d'esprit nouveau mais dont notre société, notre planète a besoin maintenant.

Ce que VOUS gagné ne sera pas seulement personnel. Il sera bénéfique pour votre vie, celles de ceux qui vous entourent et notre planète. VOUS donnez 3€/mois à la dynamique de notre transition vers la prospérité. JE suis un 
intermédiaire de confiance, et demain j'espère qu'il y en aura bien d'autres.
MERCI !


N'hésitez pas à me partager vos retours et avis, je suis toujours ouvert pour un café ou un thé :)

– Fabrice
Tiers
Confiant en la prospérité
$1 or more per month 0 patrons
C'est une petite pierre parmis beaucoup d'autres. C'est la bulle de l'ébullition, un premier pas dans le champ de la confiance commune.
Participant à la prospérité
$3 or more per month 1 patron
Grâce à votre contribution, c'est un brin d'énergie qui est donné pour l'action sur le terrain dans le sens de la prospérité. C'est un investissement pour un monde plus équilibré pour tous.


Concrètement :


  • Possibilité d'échanger par mail concernant vos projets, et définir ensemble comment vous relier aux communs
  • Vision en temps réel sur les outils numérique collaboratifs (Trello, Airtable, etc...)
  • Accès à la liste de contacts partagés des acteurs locaux
  • Accès à du contenu supplémentaire
  • Être tenu au courant de toutes les évolutions régulièrement via newsletter


Acteur de la prospérité
$10 or more per month 0 patrons
Plus que de l'argent, c'est un lien qui est crée entre nous. Je m'engage à entretenir ce lien, à vous impliquer à auteur de l'énergie que vous souhaitez y investir.


Concrètement :


  • Toute la liste des contributions à 3€/mois
  • Possibilité de se rencontrer régulièrement pour étudier autour d'un café votre possibilité d'action dans l'initiative commune
  • Invitation gratuite aux apéros, conférences, ateliers et formations concernant ce projet.
Jardinier de la prospérité
$100 or more per month 0 patrons
Avec un investissement pareil, c'est surtout 15 autres personnes qui n'ont rien à donner pour profiter de l'amélioration de leur environnement de vie. 


C'est aussi un travail main dans la main à mener.

Vous serez les premiers "garants" de ma dynamique, assurant pour tous que je suis sur le chemin des communs...


Concrètement :


  • Se réunir régulièrement pour redéfinir les directions, les languages, les protocoles, les priorités
  • Un accompagnement personnalisé de vos projets, vos recherches personnelles
  • Un accès en contribution à toutes les ressources, toute la veilles et toutes les études en cours
  • Une voix pour remettre en question l'initiative en elle-même
  • Une possibilité d'agir en commun et donc d'être rémunéré par le financement auquel vous participer. (si ce n'est pas moi qui agit mais vous, c'est normal que la rémunération vous revienne)
Goals
$2 of $1,500 per month
Même sans aucune participation, je suis d’ores et déjà sur une dynamique de prospérité et des communs.

Cependant, si cet objectif est atteint, je pourrais totalement sortir de la nécessité de "gagner de l'argent" et ainsi complètement libérer mon énergie pour ce projet de transition vers la prospérité. Plus aucune réflexion de "croissance personnelle" au réveil, seulement "comment agir pour construire un système pour tous ?".

Ce montant représente un revenu prospère, suivant ainsi la vision de création de prospérité du projet. (J'aurais pu commencé par un "revenu minimum viable", mais ce ne serait pas dans la dynamique recherchée).
1 of 1
Okay voici la vision derrière ce projet et les engagements que je prends. (Prochainement une vidéo pour plus de faciliter de lecture).

La prospérité.


"Cet état heureux pour soi et pour le “tout entier, le commun”. Un état de confiance, de certitude en une “stratosphère paradisiaque” que l’on peut atteindre." - André Maurois

Qui suis-je ?


Je suis Fabrice Liut, Designer systémique. J'analyse, design et soigne des systèmes complexes et méta. On peut voir cela comme un naturopathe analysant et créant une carte de son patient, ou aussi comme un généraliste travaillant avec tout un éco-système d'experts
Mon site

Ce "design systémique" de nos systèmes me porte à analyser les différentes facettes de notre société notamment en rencontrant de nombreux acteurs du changement (économistes, anthropologues, neuro-scientifiques, artistes, designers, développeurs...).

Constat actuel.


Nos communautés

  • Beaucoup de dynamiques, de communautés qui ne se connaissent pas, n'interagissent pas, même en local
  • Les communautés sont refermées sur elles-même, favorisant un "entre-soi" et un language isolant.
  • Des doublons d'actions bénévoles, ce qui favorise l'épuisement des dynamiques.
  • Beaucoup de "bulles" projets émergent mais n'arrivent pas à prendre de l'ampleur. Les idées sont là, mais la conversion en concret est très difficile et très lente.
Notre quête personnelle
  • Besoin de passer par "Google" pour trouver un partenaire, un soutien même en local...
  • Les burnout augmentent, la perte de sens et un fait pour un très grand nombre. La "quête de sens" est devenu principale pour toutes les générations.
  • Le besoin de retour au local se retrouve dans les mouvements liés à l'alimentation, mais exprime un besoin humain de déconnection numérique et de reconnection au "réel".
  • Plus personne n'a de "temps". Tout va "trop vite", difficile de suivre le rythme global.
Nos structures d'activités
  • Nos systèmes entreprises et institutionnels actuels sont solides, bloqués, il faut proposer une dynamique agile et des protocoles pour restructurer.
  • L'écologie, le développement durable et l'équilibre avec notre planète ne sont encore que des faire valoir de bonne conscience. Il y a une vrai urgence à mettre la nature et le commun au centre des priorités.
  • Je pourrais développer beaucoup d'autres points, mais ce sera dans des articles prochainement...:)

C'est en partant de ce constat que je trouve ma place : mettre mon énergie à faciliter les méta-collaborations, à connecter les éco-systèmes, à faciliter la circulation des connaissances et des expériences. En métaphore ? Je suis un jardiniers d'un beau jardin de permaculture humaine ! Et je ne suis pas unique, notre monde ne demande qu'à voir émerger ces postures.

Les actions en cours.


  • Connecter les Designers. Le monde a besoin de designer pour gérer le caractère organique et multi-factoriel de nos systèmes. Il a également besoin de ces profiles pour créer du language commun, favoriser le travail collaboratif et l'intelligence collective. (Depuis 3 ans, les Designers lyonnais à Lyon, représente une communauté de +2200 membres)
  • Connecter les facilitateurs. Se sont les médiateurs, les coachs personnels et agiles, les design thinkers... Encore plus que les autres, ceux qui font collaborer et travailler les gens ensemble doivent travailler ensemble. (Depuis 1an et demi, +90 facilitateurs francophones connectés autour de design thinking et de l'agilité)
  • Dynamiser les Tiers-lieux. Animer les communautés autour des tiers-lieux, créer des ponts entre ces environnements favorisant l'innovation et les communs. Les communs, ce sont tout ce qui est à disposition de tout le monde, pour tout le monde. (Depuis 2 ans je travaille avec SOFFFA pour créer des évènements, rencontres, permanences et concepts pour faire se mêler les éco-systèmes et nourrir la diversité)
  • Faciliter la conduite de changement des grands groupes. Le Design systémique permet d'accompagner l'évolution des grands groupes comme ADEO (Leroy Merlin). Ces groupes sont des représentations de systèmes complexes proche de systèmes humains locaux, un bon terrain d'expérimentation.
  • Faciliter l'intelligence collective. En apportant des méthodologies agiles, favorisant la diversité des individus, cassant les silos, il est possible via le travail collaboratif de changer de paradigme en entreprise comme dans d'autres milieux.
  • Faire évoluer les processus de création. Avec la technologie en support et non comme finalité, favoriser la création, libérer les individus des contraintes complexes. (Veille, expertise logicielautomatisation et formation)
  • Inspirer la curiosité. De la curiosité né la créativité, l'innovation, le mouvement de vie et l'éveil des conscience. (Depuis 3 ans, le projet NextDoor propose des articles, des conférences, des rencontres et autres expérimentations en local)

Connecter les éco-systèmes, leur fournir les protocoles nécessaires pour collaborer, grandir ensemble et surtout favoriser la prospérité plutôt que la croissance personnelle.



Pourquoi tout ça ? :)


J'ai commencé ma vie active en tant que Designer graphique et gérant d'une SARL de 3 associés.

Après 4 ans d'une belle aventure, je me lance en indépendant, expert en facilitation de groupe, en suivant une méthode en développement et étude chez Google, le Design Sprint, savant mélange de design thinking et d'agilité pour les connaisseurs.

Je me rend alors compte que les problématiques apportées lors de ces sessions de travail collaboratif n'étaient jamais des causes mais toujours des effets à d'autres causes. J’ai donc décidé de porter mon attention sur l'analyse des systèmes complexes et aujourd’hui je fais partie de la famille des "Designers systémiques".

Trop souvent j'ai vu des initiatives se monter en doublons, essayer de résoudre les même causes sans le savoir, en traitant des effets de manière isolée. Notre système de croissance et de concurrence nous mène à notre perte, il est temps de basculer dans un système de collaboration, de complémentarité et de prospérité. 

Concrètement, quel est le plan ?


Nous vivons une transition humaine, sociétale, économique, écologique et idéologique très importante. Personne ne sait encore vraiment ou l'on va ni comment y aller en douceur. Avant d'essayer de deviner et construire un plan global, il est nécessaire de tester et apprendre, petit à petit : 

1) Rencontrer tous les "connecteurs" d'éco-systèmes. Quelle échelle ? Lyon, puis la France, il est nécessaire de partir d'un secteur local pour une propagation organique.
Tous les jours, je vais à la rencontre de ces acteurs moteurs, leaders. Les rencontrer, les inviter à rencontrer les autres locomotives de notre société qui comme eux, on besoin de collaborer mais n'ont pas forcément le temps ni le recule nécessaire pour faire ce travail de "connection".

2) Connecter ces connecteurs entre-eux et surtout les accompagner pour trouver les langages communs. Si ces acteurs communiquent, alors nous pouvons créer des synergies.
Ensuite, nous pourront créer des projets communs. Mon action est de créer des ponts entre les éco-systèmes sur un secteur local mais aussi d'étendre les connexions des éco-systèmes plus largement pour augmenter le champ de connaissances et de conscience de tous.

3) Rencontrer, connecter et faire émerger les facilitateurs de cette transition. Notre jardin humain est très grand et complexe, il nous faut beaucoup de jardiniers.
Les personnes qui “font” sont nombreuses mais nous avons besoin de plus de personnes qui facilitent les interactions entre ces éco-systèmes !



Actuellement, je n'ai aucun moyen de rémunérer le temps que j’investis dans la participation à la création de notre société de demain. Pourtant j'y met toute "l'énergie libre" que je peux avoir.

Je gagne ce dont j'ai besoin grâce à mes initiatives de facilitateur, designer et formateur.

Je ne souhaite pas "vendre" du conseil, des conférences ou des livres. Je souhaite utiliser mon temps et surtout mon énergie dans des actes concrets et utiles pour tous, petit pas par petit pas.

Comment votre participation sera utilisée ?


Mon objectif de départ est de 1500€/mois. Cette somme représente une portefeuille "prospère" minimum pour une personne célibataire vivant à Lyon.

je pourrais commencer sur la base d'un "revenu minimum viable" mais pour suivre la vision du projet il semble plus adapté de commencer directement sur un "revenu prospère minimum".

Pourquoi financer moi, un humain, plutôt qu'un projet ?
 Parce que derrière un projet, il y a toujours un ou des humains. Parce que en définitif il n'y a que des humains pour animer des concepts, on ne finance donc jamais un projet mais plutôt ses acteurs. Aujourd'hui je me présente seul, demain nous seront une équipe :)

Quelles en sont les éléments ? :


  • Loyer. Un appartement pour vivre dans un comfort nécessaire à la pleine implication pour la recherche de prospérité des communs.
  • Alimentation. Manger le plus souvent local et bio. Centrer l'attention sur une nourriture de qualité ainsi qu'une préparation consciente. C'est seulement dans ces conditions que l'énergie nécessaire est générée pour avancer dans des projets.
  • Sport et développement personnel. Un esprit sain dans un corps sain, c'est un esprit dynamique et en mouvement dans un corps en mouvement. Pratiquer l'escalade, le yoga, le mouvement naturel et tout ce qui est à découvrir de nouveau.
  • Repas et verres. Les rencontres se font souvent à l'extérieur du nid privé. Il faut prévoir un budget pour ces interactions nécessaires à la construction d’un réseau commun.
  • Soin et santé. Le minimum pour être propre et habillé en accord avec la culture de notre société actuelle :)
  • Fun. Comme chaque humain, après l'effort, la détente.
  • Voyage. Il est important d'explorer les différences, les cultures, sortir de son cadre habituel pour se remplir d'inspiration.
  • Participer aux projets des autres. Certaines dynamiques sont gratuites, Certaines apps aussi, mais on en connait les limites. Beaucoup méritent d'être rémunérés, comme par exemple d'autres facilitateurs, créateurs de projets, acteurs des communs de cette plateforme, etc...


Tout ceci représente le socle de base nécessaire. Voilà maintenant les perspectives d'évolution :

100% de me temps actif pour aller plus loin, pour les communs :


  • Rencontrer, former et mettre en mouvement d'autres facilitateurs - jardiniers.
  • Fournir ou créer les outils nécessaires aux éco-systèmes pour avancer grâce aux communs.
  • Créer des contenus informatifs, une documentation sur les actions, les recherches de chacune des communautés.
  • Mettre en place un système technologique (web sémantique, blockchain, etc...) facilitant l'échange des ressources ouvertes, la lectures et analyse des données des communs, la création des synergies...
  • Connecter avec les acteurs des systèmes actuels, entreprises, associations et institutions pour alimenter les différents systèmes.
  • Créer un modèle sociétal reposant sur la transparence, la prospérité et l'écoute. Distiller cet état d’esprit dans l'éducation et les médias pour permettre à chacun de s'inspirer de cette dynamique des communs.



Que l'objectif financier soit atteint ou pas, je me lève dors et déjà tous les matins dans cette dynamique de favoriser la prospérité et les communs.
Je gagne actuellement ce dont j'ai besoin, mais je souhaiterais sortir totalement des actions "pour gagner de l'argent, pour ma croissance personnelle", de manière à vivre pleinement dans les actions pour les communs et la prospérité autour de moi.

Financer directement les acteurs au lieu de programmes, outils, méthodes théoriques


Si ce modèle de financement pour une dynamique personnelle fonctionne, alors il pourra fonctionner pour de nombreuses personnes, toutes les personnes nécessaires pour faciliter la construction de notre nouvelle société. Ce financement est également une preuve que nous pouvons les uns les autres nous faire confiance et financer les dynamiques de chacun.

1500/3 = 500. C'est donc 500 personnes pour financer ma dynamique à hauteur de 3€/mois, ce qui à échelle locale est peu de personnes. Imaginez si nous financions tous à hauteur de 3€ une personne en laquelle on croit pour améliorer notre système localement...
Cela permettrait à beaucoup d'acteurs de rentrer dans la dynamique qui est la leur, au lieu de devoir consigner avec un "travail", qui leur prend plus d'énergie qu'il ne leur en donne, limitant ainsi les bienfaits qu'ils peuvent apporter dans leurs éco-systèmes.

Ex :
- Une spécialiste de l'alimentation santé, permaculture et agriculture locale.
- Un spécialiste du mouvement et de la santé physique, des médecines traditionnelles.
- Une spécialiste urbaine et développement durable.
- Un spécialiste en économie sociale et solidaire, circulaire.
- Une développeuse de plateformes open-source et commons datas.
- Un éducateur alternatif de la petite enfance, expert en développement avant 7 ans.

500 + 500 + 500 + 500 + 500 + = 2500 personnes, pour financer 5 humains dynamiques sur un secteur local ! Cela leur coûte 3€/mois, pour infuser un dynamique dans leur ville en continue, pour connecter avec leurs pairs, pour favoriser des ponts dans la santé, l'éducation, l'économie, etc...

3€/mois, investis judicieusement dans chaque acteur de notre transition vers la prospérité. Une confiance donnée en un humain, actif pour les communs. Si demain il se repose, soyez en plus assurés qu'il trouvera quelqu'un pour passer le relai !

Voilà simplement quelques exemples dans un champ de possibilités infinies, une nouvelle manière de développer les activités humaines plutôt que d'attendre un descente de valeur entreprise > acteur, limitée par des politiques et des chaînes de décisions qui ne comprennent pas les nécessité de maintenant, pour demain.

Vous ne donnez pas à MOI qui va rendre un service pour VOUS. Vous donnez pour que j'agisse sans frictions pour le commun. Le commun c'est VOUS, MOI, tout le monde :)
Je suis, sur ce plan d'action, votre intermédiaire d'action pour tous. Demain, je pourrais tout comme vous, financer vos actions suivant votre plan d'action pour les communs. C'est un état d'esprit nouveau mais dont notre société, notre planète a besoin maintenant.

Ce que VOUS gagné ne sera pas seulement personnel. Il sera bénéfique pour votre vie, celles de ceux qui vous entourent et notre planète. VOUS donnez 3€/mois à la dynamique de notre transition vers la prospérité. JE suis un 
intermédiaire de confiance, et demain j'espère qu'il y en aura bien d'autres.
MERCI !


N'hésitez pas à me partager vos retours et avis, je suis toujours ouvert pour un café ou un thé :)

– Fabrice

Recent posts by Fabrice

Tiers
Confiant en la prospérité
$1 or more per month 0 patrons
C'est une petite pierre parmis beaucoup d'autres. C'est la bulle de l'ébullition, un premier pas dans le champ de la confiance commune.
Participant à la prospérité
$3 or more per month 1 patron
Grâce à votre contribution, c'est un brin d'énergie qui est donné pour l'action sur le terrain dans le sens de la prospérité. C'est un investissement pour un monde plus équilibré pour tous.


Concrètement :


  • Possibilité d'échanger par mail concernant vos projets, et définir ensemble comment vous relier aux communs
  • Vision en temps réel sur les outils numérique collaboratifs (Trello, Airtable, etc...)
  • Accès à la liste de contacts partagés des acteurs locaux
  • Accès à du contenu supplémentaire
  • Être tenu au courant de toutes les évolutions régulièrement via newsletter


Acteur de la prospérité
$10 or more per month 0 patrons
Plus que de l'argent, c'est un lien qui est crée entre nous. Je m'engage à entretenir ce lien, à vous impliquer à auteur de l'énergie que vous souhaitez y investir.


Concrètement :


  • Toute la liste des contributions à 3€/mois
  • Possibilité de se rencontrer régulièrement pour étudier autour d'un café votre possibilité d'action dans l'initiative commune
  • Invitation gratuite aux apéros, conférences, ateliers et formations concernant ce projet.
Jardinier de la prospérité
$100 or more per month 0 patrons
Avec un investissement pareil, c'est surtout 15 autres personnes qui n'ont rien à donner pour profiter de l'amélioration de leur environnement de vie. 


C'est aussi un travail main dans la main à mener.

Vous serez les premiers "garants" de ma dynamique, assurant pour tous que je suis sur le chemin des communs...


Concrètement :


  • Se réunir régulièrement pour redéfinir les directions, les languages, les protocoles, les priorités
  • Un accompagnement personnalisé de vos projets, vos recherches personnelles
  • Un accès en contribution à toutes les ressources, toute la veilles et toutes les études en cours
  • Une voix pour remettre en question l'initiative en elle-même
  • Une possibilité d'agir en commun et donc d'être rémunéré par le financement auquel vous participer. (si ce n'est pas moi qui agit mais vous, c'est normal que la rémunération vous revienne)