La ville fantôme...
 
Pendant qu’au loin un loup hurle à la lune

Une ombre perce les ténèbres et fait son apparition

Arrivant tout droit d’un désert remplit de dunes

Le jeune homme tombe à genoux, laissant son âme à l’abandon…


Levant les yeux il aperçoit une immense porte en métal

Tout ce chemin qu’il croyait avoir fait en vain n’était pas sans lendemain

Derrière lui, il voit disparaître ses pas dans le sable, ainsi que tous ses pétales

Il frappe la porte de toutes ses forces, mais il n’entend rien, pas même le son de ses mains…


« Que fais-tu donc ici jeune homme ? Retournes d’où tu viens !

Car si tu entres dans la ville fantôme, jamais plus tu n’en sortiras !

Que crois-tu trouver ici ? Cette ville n’a rien à t’offrir, non rien !

Mais puisque tu y tiens tellement, je te laisse y jeter un œil, tu verras… »


La porte s’ouvre alors brusquement dans un silence presque troublant

Pas-à-pas le jeune homme pénètre tranquillement dans ce sinistre endroit

Quelques arbres sans vie servent d’ornement à un jardin de roses ayant perdu leur sang

Mais personne ne semble s’approcher de ce qui leur était si précieux autrefois…


S’approchant de plus près pour admirer la beauté d’une rose ayant encore toute sa couleur

Un homme au visage sombre se place devant lui, sortant de nulle part et lui interdisant de s’approcher

Reculant de quelques pas, le jeune homme n’en croit pas ses yeux, tout dans cet endroit se meurt

Tout le monde est pâle et sans vie et personne n’a pour souvenir ce qui pourtant faisait battre leur cœur dans le passé…


« Que fais-tu donc ici jeune homme ? Retournes d’où tu viens !

Car si tu entres dans la ville fantôme, jamais plus tu n’en sortiras !

Que crois-tu trouver ici ? Cette ville n’a rien à t’offrir, non rien !

Mais puisque tu y tiens tellement, je te laisse y jeter un œil, tu verras… »


L’attirance pour cette rose si lumineuse et rayonnante rend le jeune homme complètement fou

Charmé jusqu’aux os, mais désespéré de ne pas pouvoir l’admirer de plus près, ne serait-ce qu’à quelques pas

Il change alors de direction et se dirige vers une sombre maison qui lui semble familière comme tout

Après être entré, il voit un miroir et, s’approchant pour mieux se regarder, il sent une partie de ses souvenirs devenir « autrefois »…


Il n’arrive plus à voir les étincelles qu’il arrivait pourtant à voir auparavant dans ses yeux

Il ne voit pas non plus le sourire qui avait déjà illuminé autrefois son visage d’enfant plein de rêves et de folies

Il voit soudain son teint devenir aussi pâle et sans vie que ceux qui ne se souviennent plus d’avoir déjà été amoureux

Il avance son visage plus près cherchant à voir au-delà de son reflet qui disparaît, essayant de lui souffler quelques paroles, mais tout son être devient sans vie…


« Que fais-tu donc ici jeune homme ? Retournes d’où tu viens !

Car si tu entres dans la ville fantôme, jamais plus tu n’en sortiras !

Que crois-tu trouver ici ? Cette ville n’a rien à t’offrir, non rien !

Mais puisque tu y tiens tellement, je te laisse y jeter un œil, tu verras… »


Versant quelques larmes devant son reflet qui s’assombrit de plus en plus

Le jeune homme avance la main pour toucher une dernière fois à ce qui reste de son visage

Mais le miroir se brise alors en morceaux et tombe sur le sol et il craint qu’il ne le revoie jamais plus

À genoux il se coupe les doigts en essayant de rassembler les pièces de ce casse-tête, voyant son image continuer à traverser les âges…


Ne pouvant plus contenir ses larmes il sort de la maison en courant et trébuche sur une vieille souche d’arbre

Les mains en sang il écrit sur ce qui reste de cette force autrefois vivante : « Repose en paix amour de ma vie… »

Cette dernière ligne représente tout ce qu’il se souvient de ce qui faisant battre son cœur, qui maintenant semble se changer en marbre

Il sent alors son corps devenir léger et, se soulevant, il se met à errer comme tous ceux qui le regardent devenir comme eux, sans vie…


« Que fais-tu donc ici jeune homme ? Retournes d’où tu viens !

Car si tu entres dans la ville fantôme, jamais plus tu n’en sortiras !

Que crois-tu trouver ici ? Cette ville n’a rien à t’offrir, non rien !

Mais puisque tu y tiens tellement, je te laisse y jeter un œil, tu verras… »


Continuant son chemin, le jeune homme aperçoit au travers de toutes ses âmes flottant dans la nuit

Une jeune femme qui reflète la vie, le visage remplit de couleur, d’un charme irrésistible et d’une infinie beauté

Tout en flottant vers elle, il voit qu’elle détient entre ses mains la rose tant désirée et remplit de vie

Lentement il reprend ses esprits, ses pieds se posent sur le sol, il sent son cœur se remettre à battre et son teint redevenir rosé…


À mesure qu’ils se rapprochent l’un de l’autre, les yeux du jeune homme retrouvent leurs étincelles, les blessures de ses doigts disparaissent et il se met à sourire

Son cœur encore tout froid se laisse réchauffer par les lèvres de sa douce qui lui tend la rose enflammée d’amour

Enfin auprès d’elle, il la prend lui aussi et elle fond entre leurs mains et s’installe dans le plus profond de leur être, là où personne n’osera jamais plus essayer de la faire mourir

Essayant de dire quelques mots, il n’y arrive pas tellement il est heureux et soulagé comme il ne l’avait jamais été jusqu’à ce jour…


« Que faites-vous donc ici jeunes insolents ? Retournez d’où vous venez !

Car si vous entrez dans la ville fantôme, jamais plus vous n’en sortirez !

Que croyez-vous trouver ici ? Cette ville n’a rien à vous offrir, non rien !

Mais puisque vous y tenez tellement, je vous laisse y jeter un œil, vous verrez bien… »


Se mettant à danser devant tous ceux qui ont voulu les séparer, ils forment presqu’une seule personne tellement ils sont bien

Certains préfèrent se retirer et continuer à errer dans la nuit, croyant qu’ils ont raison et qu’ils sont plus malins

D’autres, quant à eux, se souviennent alors de leur passé et reprennent leur couleur, leur vie et dansent autour d’eux

Le jeune homme se rend soudainement compte qu’au loin la porte de métal s’est refermée, mais il s’en fou car maintenant, lui et sa bien-aimée se sentent chez eux…


Voilà l’histoire d’une âme brisée par les ténèbres de la nuit

Mais qui maintenant croit plus que jamais à la magie de la vie

Qui jure de ne jamais plus oublier combien elle peut souvent être belle

Et que peu importe les douleurs momentanées, elle lui redonnera toujours ses ailes…


« Que faites-vous donc ici jeunes insolents ? Retournez d’où vous venez !

Car si vous entrez dans la ville fantôme, jamais plus vous n’en sortirez !

Que croyez-vous trouver ici ? Cette ville n’a rien à vous offrir, non rien !

Mais puisque vous y tenez tellement, je vous laisse y jeter un œil, vous verrez bien… »


« Pourquoi dites-vous cela ? Pourquoi essayez-vous de m’enlever tout ce que j’ai ?

Ne croyez-vous pas que c’est vous qui n’êtes pas chez vous ? Vous le savez !

Nous sommes ici pour y rester car nous sommes heureux de nous être retrouvés !

Et nous voulons demeurer ici pour toujours… dans la ville de l’éternité… »